Entrée en vigueur de la RE2020 à l’été 2021 : dès maintenant TERAO vous aide à vous y préparer !

En raison de la crise du Covid-19, l’application de la Réglementation Environnementale 2020 prévue au 1er janvier 2021 a été reportée à l’été 2021 : il reste 1 an au secteur pour se préparer à ce changement majeur au cœur des expertises de TERAO, qui aide d’ores et déjà de nombreux acteurs à l’anticiper !

TERAO intervient en effet en tant qu’AMO, BE, BET et MOE Energie Carbone, afin d’accompagner les projets de ses Clients dans l’atteinte de hautes performances en termes d’Énergie et de Carbone.

Cela passe par différents Labels adaptés aux Projets et à leurs ambitions, et s’inscrit pleinement dans le cœur de nos expertises, avec désormais pour finalité l’anticipation de la Réglementation Environnementale 2020 (RE2020) – et demain, la nécessité de poursuivre la trajectoire de l’efficacité en allant au-delà de la RE2020.

Aux côtés des certifications environnementales (multicritères), les Labels de Performance Énergétique sont, depuis le Label BBC notamment, des marqueurs de (sur)performance indépendants ou complémentaires qui attestent d’efforts significatifs pour aller au-delà de la Réglementation Thermique applicable. Les Labels de Performance Énergétique attestent d’un travail sur l’efficience énergétique qui met en jeu la performance de l’enveloppe et des systèmes des bâtiments, le recours privilégié aux Énergies d’origine Renouvelable (ENR), et se traduit par de faibles besoins et consommations, et des émissions de gaz à effet de serre (GES) moindres participant de la lutte contre le réchauffement climatique.

Les premières générations de Labels (BBC…) portaient sur les seules performances énergétiques (avec cependant des garde-fous concernant certains critères : taux d’ouverture des façades…). Aujourd’hui cohabitent de nombreux Labels, dont les principaux sont :

  • La Label Energie Positive Réduction Carbone, ou encore Label Energie-Carbone : « E+C- », préfigurant la RE2020 (Association HQE, CSTB, DHUP)
  • Les labels Effinergie (Association Effinergie)
  • Le Label BBCA (Association BBCA)
  • Le Label Biosourcé (Label d’Etat)

Les Labels thématiques autres que ceux portant sur Energie et Carbone sont présentés par ailleurs [Hyperlien Démarches]. 

Ces Labels n’ont pas les mêmes origines, périmètres et exigences ; cependant, leurs préoccupations se rejoignent : il s’agit d’attester de hautes performances énergétiques … tout en intégrant le poids carbone des projets, en exploitation mais aussi en construction.

 

E+C- vers la RE2020 : nouvel horizon pour la construction durable

Longtemps soumis à des Réglementations Thermiques (RT) successives depuis le choc pétrolier, les projets de construction en France sont en passe de connaître une évolution réglementaire majeure : la future Règlementation Environnementale 2020 (« RE2020 »), applicable au 1er janvier 2021, que préfigure l’actuel Label Energie Positive Réduction Carbone, « E+C- ».

Le Label E+C- constitue d’ores et déjà une démarche exigée dans de très nombreuses consultations, et définit le nouvel horizon de performance environnementale des bâtiments sur les aspects fondamentaux de leurs consommations énergétiques et de leur contribution au changement climatique.

La RT 2012 en vigueur aujourd’hui encore, s’attache à maîtriser les besoins conventionnels en énergie des bâtiments, lors de leur phase d’exploitation, concernant 5 usages réglementaires de l’énergie (chauffage, l’ECS, l’éclairage, la climatisation et les auxiliaires).

Le Label Energie Carbone, dont la finalité est de définir les modalités de la RE2020, part du constat suivant : à l’échelle du Cycle de Vie d’un bâtiment, environ 50% des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) sont issues des consommations d’énergie en phase d’exploitation (tous usages confondus, et non pas uniquement les usages RT), et 50% des émissions de GES sont issues de la phase de construction (pour un bâtiment type RT2012 ; ces ratios peuvent varier selon les bâtiments).

Le Label E+C- et la RE2020 ont donc notamment pour finalités :

  • D’encadrer les émissions de GES en Construction et en Exploitation, via le bilan carbone des matériaux et des consommations énergétiques tous usages
  • Encourager le recours aux matériaux biosourcés et aux énergies renouvelables

A ce jour, le Label E+C- ne s’applique qu’aux projets tertiaires et résidentiels neufs.

Ces objectifs répondent à plusieurs documents et engagements cadre nationaux et internationaux, qui sont structurants pour l’avenir et les évolutions de la filière, dont :

  • L’Accord de Paris sur le Climat
  • La Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE)
  • Le 2ème Plan National d’Adaptation au Changement Climatique (PNACC) 2018-2022
  • La Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) et Objectif National de neutralité carbone en 2050

Dans la pratique, la future RE2020 fait encore l’objet d’arbitrages, que TERAO suit avec attention et auxquels contribuent les groupes de travail E+C- dont notre équipe fait partie.

 

Labels Effinergie, Label BBCA, Label Biosourcé

La nouvelle génération de labels Effinergie (2017) inclut : BBC Effinergie, BEPOS Effinergie, BEPOS + Effinergie. Ces labels de performance énergétique intègrent dorénavant la nécessité de réaliser une Analyse de Cycle de Vie (ACV), tout comme le Label E+C-, avec le seuil minimal C1. Les Labels Effinergie 2017 exigent également la mise en oeuvre d’une démarche de Commissionnement, ce qui les oriente vers la garantie de résultats réels. Les labels Effinergie Rénovation, et le Label expérimental Effinergie Patrimoine restent d’actualité et n’ont pas subi de révision liée au cadre E+C-.

L’Association BBCA a développé de son côté un Label spécifiquement axé sur l’impact carbone des bâtiments, le Label BBCA (Bâtiment Bas Carbone), qui valorise notamment la capacité de stockage du carbone du bois et des matériaux biosourcés. Le Label BBCA vise à valoriser : – la mixité intelligente des matériaux et la sobriété de la conception ; – le recours aux énergies faiblement carbonées ; – le stockage carbone et les matériaux biosourcés ; l’économie circulaire : déconstruction sélective, réemploi, mutualisation des espaces, mutabilité…

Le label réglementaire d’état « Bâtiment Biosourcé » permet quant à lui de mettre en lumière la qualité environnementale des bâtiments neufs (ou partie neuve) qui intègrent une part significative de matériaux biosourcés dans leur construction, comme le bois, le chanvre, la paille… Le label « Bâtiment Biosourcé » n’est accessible qu’en association avec une certification : NF Habitat HQE, ou HQE Bâtiment Durable. Les exigences du Label concernent le respect d’un taux minimal d’incorporation au bâtiment de matériaux biosourcés, dotés de caractéristiques minimales :

  • 18 kg/m² de Surface de Plancher pour le niveau 1
  • 24 kg/m² de Surface de Plancher pour le niveau 2
  • 36 kg/m² de Surface de Plancher pour le niveau 3
  • Pour les bâtiments logistiques, de transport et d’industrie, les niveaux sont de 9 kg/m2²pour le niveau 1 ; 12 kg/m² pour le niveau 2, et 18 kg/m² pour le niveau 3.

Tous ces Labels s’appliquent aux Bureaux et aux Logements.

Afin de valoriser leurs Projets et leurs ambitions, les Maîtres d’Ouvrage ont tout intérêt à faire appel à des spécialistes tels que TERAO afin de déterminer l’adéquation, l’opportunité et la faisabilité du Label le plus adapté à leur profil et à celui de leur Opération.

 

Repères pour les Bureaux : Label E+C- vs RT2012

Pour les programmes de bureaux, bien que les périmètres RT et E+C- ne soient pas les mêmes, on peut donner les repères comparatifs suivants (de manière indicative) sur le volet Energie « E » par rapport à la RT2012 (exemple : Bureaux / Logements)

  • E+C- Niveau E1 : RT-15% / RT -5% ;
  • E+C- Niveau E2 : RT-30% / RT-15% ;
  • E+C- Niveau E3 : RT-75% / RT -60% ;
  • BBC Effinergie 2017 : RT-40% / RT-20% ;
  • BEPOS Effinergie 2017 : RT -75% / RT-60%

E+C- et la perspective de la RE2020 vous confrontent à des questions essentielles dès aujourd’hui :

  • Contexte et macro et critères techniques du label E+C- ; évolutions en cours vers la RE2020
  • Comment positionner vos Projets via des études de faisabilité sur les différents Niveaux du Label E+C- (Niveaux Energie : 1/2/3/4 ; Niveaux Carbone : 1/2), en phases de développement et de conception ?
  • Quels sont les impacts majeurs de E+C- et de la RE2020 sur les projets de construction neufs ?
  • Quels sont les retours d’expérience de la mise en œuvre actuelle de E+C- ?
  • Quels sont les déterminants majeurs de la performance Energie-Carbone des Projets ?
  • Quelles principales clefs méthodologiques et constructives pour la conception bas carbone ?
  • Comment traduire et suivre les ambitions et les exigences Energie Carbone des Projets en termes opérationnels, auprès de la Maîtrise d’Oeuvre et des Entreprises notamment ?

 A ces questions essentielles succèdent dès lors des questions pratiques et expertes, sur lesquelles vous aurez besoin de recul et de connaissances pour faire les bons arbitrages opérationnels face à vos différents interlocuteurs. Parmi ces nombreuses questions, 3 émergent en particulier :

  • Quelles clefs méthodologiques et constructives détaillées pour la conception bas carbone ? La conception bas carbone à ISO-coût est-elle possible sur certains lots ?
  • Comment réaliser et suivre les Bilans E+C- de vos Projets ? Quels indicateurs détaillés et quels rôles concrets du Bureau d’Étude, de la MOE et des Entreprises quant au Bilan E+C- et à la conformité de vos projets ?
  • Comment optimiser sous l’angle d’une approche en coût global, les impacts E+C- des Projets par le recours aux Énergies Renouvelables ? Quelles solutions technico-économiques selon les typologies de Projets ?

Nos experts se tiennent prêts à répondre à vos questions : alors pas d’hésitation, contactez-nous et discutons dès aujourd’hui des implications de la RE2020 pour vos Projet