OsmoZ & Well

AMO OSMOZ – AMO WELL – BE OSMOZ – BET WELL – BE OSMOZ

Nous réalisons l’accompagnement à la labellisation OsmoZ ou à la certification WELL depuis la phase de Faisabilité et de Programmation Environnementale, jusqu’à la Livraison et au Suivi d’Exploitation en passant par le Conception, la Réalisation et le Commissionnement.

Pour TERAO, la certification est une démarche vertueuse qui catalyse, encadre et garantit l’atteinte d’objectifs de haute performance environnementale et de haute qualité d’usage. Pour autant, nous ne considérons pas les référentiels comme une fin en soi mais comme un moyen, et nous faisons en sorte qu’ils soient des prétextes et des vecteurs d’une plus grande intelligence et pertinence des Projets, en privilégiant des profils et des arbitrages environnementaux et technico-économiques utiles au service des objectifs globaux des Projets.

Notre expertise et nos retours d’expériences sont garants que cette démarche apporte à vos Projets le maximum de valeur ajoutée.

Téléchargez notre book de références clés

OsmoZ et WELL : deux démarches au service de la santé et du bien-être

La certification WELL et le Label OsmoZ partagent le même propos : la qualité de vie au sein des espaces de travail (« QVT ») et des bâtiments est un enjeu majeur à la fois sanitaire, de bien-être et d’épanouissement, et d’attractivité économique pour la filière, ses produits et ses clients.

Lire plus

Le Well Building Institute, fondé par Paul Scialla, ancien trader chez Goldman Sachs, est rattaché à l’USGBC. Au fondement de WELL se trouve un constat économique simple : pour une entreprise propriétaire-utilisatrice de son bâtiment, sur le cycle de vie de l’immeuble, 90% des coûts sont liés à la masse salariale. Autrement dit, pour les dispositions favorables à la santé des utilisateurs (évitant les interruptions de travail, l’absentéisme, le turn-over, et améliorant la productivité), le retour sur investissement et les coûts évités sont massifs.

Certaines études, que mettait en avant le WBI à son lancement, indiquent ainsi que dans les bureaux, des températures intérieures trop chaudes ou froides réduisent la productivité de 4 à 6%, que les nuisances acoustiques peuvent réduire la performance des salariés de 66%, ou encore que les vues sur l’extérieur et la biophilie accroissent l’efficacité de 10%

Il est de plus en plus largement admis que s’intéresser au confort et au bien-être permet de préserver dans l’entreprise le capital humain et d’accroître la productivité. L’amélioration du confort et du bien-être est progressivement devenue un objectif prioritaire dans de nombreuses organisations, qu’il s’agisse des entreprises (à travers le développement de leur stratégie RSE) ou des investisseurs (à travers le déploiement de leur politique ISR et ESG).

Lancé en 2015 par l’International WELL Building Institute, le WELL Building Standard s’inscrit dans l’offre de certification du Green Business Certification Inc. (GBCI), organisme American qui délivre également la certification LEED avec le support de l’U.S. Green Building Council (USGBC). Il a rapidement suscité l’intérêt des acteurs de la filière, en sachant déployer une communication efficace et qui s’est appuyée sur la maturité des systèmes de certification multicritères (LEED, BREEAM, HQE), en apportant un axe supplémentaire de préoccupations et de différentiation nettement tourné vers l’utilisateur.

En France, selon l’Article L. 4121-1 du code du travail, l’employeur doit assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs, et mettre en place les actions de prévention nécessaires. Les acteurs français du bâtiment durable (Association HQE, CSTB, Certivéa), ont lancé le Label OsmoZ début 2018. Cette démarche a répondu à plusieurs préoccupations : ne pas laisser le monopole de la « QVT » (Qualité de Vie au Travail) à WELL, offrir une approche alternative adaptée aux préoccupations françaises et européennes, assurer les passerelles entre un Label dédié et HQE, et affirmer la vision de l’Alliance HQE-GBC France en la matière.

En effet, l’essor du WELL Building Standard en France s’est accompagné de constats relatifs à ses coûts administratifs élevés, au fait que ses prérequis et exigences étaient parfois peu adaptés aux lois et cultures françaises, et emprunts de postulats culturels américains parfois en décalage avec nos pratiques. Le déploiement dynamique du Label OsmoZ en France, tend à démontrer que la démarche OsmoZ a été bien calibrée, et répond bien aux attentes du marché sur ces thématiques en France.

7 CONCEPTS

WELL est structurée autour de 7 « Concepts », détaillés en une centaine d’exigences (Features).

EAU

De nombreux paramètres de qualité de l’eau sont testés en laboratoire. Le réseau d’eau potable en France est de bonne qualité et les tests sont en général conformes ; sinon, une stratégie de filtration doit être mise en place.

Air

Le plus grand nombre de critères. Insiste sur le monitoring de la QAI et le maintien de l’hygiène dans le temps. Prérequis nombreux et contraignants en termes de conception. Des tests de QAI sont à réaliser à la livraison.

Confort

WELL nécessite un travail approfondi sur l’acoustique et des mesures sur site des niveaux de bruit. Le confort thermique est un prérequis, avec des exigences élevées sur les systèmes à mettre en œuvre.

Fitness

Mise en valeur des circulations pour encourager la marche et l’utilisation des ascenseurs, intégration d’une salle de fitness ou d’autres dispositifs ad hoc, mise en valeur des aménités à proximité… cette autre originalité de WELL est intéressante et peut être assez impactante pour les Projets.

Lumière

Un travail sur l’éclairage artificiel (intégrant le rythme circadien) doit être effectué ; les critères d’éclairage naturel sont exigeants.

Esprit

Cette catégorie originale de WELL est très transverse, couvrant d’autres aspects du bien-être tels que la Biophilie, l’adaptabilité des espaces, les espaces de repos… pouvant avoir des incidences programmatiques.

Nourriture

L’une des originalités de WELL. Aucun produit vendu dans le bâtiment ne doit contenir + de 30g de sucre, par exemple. Des clauses nombreuses sont à intégrer dans le cahier des charges du gestionnaire de RIE (produits interdits, information sur les risques d’allergie, affichage des caractéristiques des produits…).

WELL V1 était un référentiel générique applicable aux bâtiments tertiaires et institutionnels, avec des Référentiels complémentaires spécifiques applicables ou pilote pour l’enseignement, les logements collectifs, les commerces, restaurants et cuisines industrielles, le Sport, les ERP, la Santé. WELL V2 définit un seul référentiel générique pour tous les champs d’application.

WELL V2 introduit des concepts complémentaires : Matériaux, Mouvement, Communauté, Innovations, enrichissant le référentiel et tendant à le rendre plus flexible.

On distingue 3 Niveaux de certification WELL :

WELL Silver

WELL Gold

WELL Platinum

Il existe un périmètre de certification WELL Core, destiné aux bâtiments en Core and Shell.

WELL développe par ailleurs une autre application dédiée aux Projets Urbains, WELL Community, que TERAO a été le premier BE français à expérimenter et a contribué à définir : voir notre page dédiée aux démarches applicables aux opérations d‘aménagement

La certification est délivrée uniquement à réception du Projet.

Déploiement de WELL pour les bâtiments tertiaires, france (fin 2019)

Périmètre WELL
Niveaux WELL

3 LEVIERS

Le Label OsmoZ, délivré par Certivéa, valorise le bien-être des usagers, et met le bâtiment au service de ses utilisateurs finaux. Il s’adresse aux bâtiments tertiaires et en particulier aux espaces de bureaux.
Il propose 3 périmètres complémentaires à la carte, appelés « Leviers » :

Levier 1 – Bâti & Equipements

Conception et exploitation du bâtiment et équipements techniques. Bâtiment qui contribue positivement à la qualité de vie des utilisateurs et répond aux besoins fonctionnels des organisations.

Levier 2 – Aménagement intérieur

Aménagement des espaces intérieurs et extérieurs. Espaces de travail adaptés aux besoins des collaborateurs et aux modes de travail.

Levier 3 – Animation, Services support RH

Animation des lieux, mise en place de services et renforcement de la politique RH. Des actions propres à chaque entreprise et coconstruites avec ses collaborateurs

La Label s’articule autour de 6 enjeux sociétaux :

  • Hygiène de vie
  • Santé environnementale
  • Démarche collaborative
  • Fonctionnalités
  • Equilibre vie privée et vie professionnelle
  • Communication et lien social

L’engagement dans une démarche de labélisation peut se faire pour deux durées d’engagement au choix :

  • 1 an : la labélisation s’obtient alors à l’issue d’une unique intervention prenant la forme d’un audit sur site.
  • Un cycle de trois ans : la labélisation s’obtient alors à l’issue d’un audit sur site, appelée audit d’admission. Le maintien de la labélisation pendant la durée du cycle est assuré par une seconde intervention, appelée audit de suivi.

La labélisation s’effectue par Levier. Le Label n’exige pas de prérequis.

Pour chaque levier, l’entrée en labélisation nécessite le respect du double critère suivant :

  • atteinte d’a minima 30% des points sur chacun des 6 enjeux,
  • atteinte d’a minima 50% des points en moyenne sur l’ensemble des 6 enjeux.

L’Option “Ready to OsmoZ”

En parallèle du label OsmoZ, Certivéa propose une labellisation intermédiaire « Ready to OsmoZ », valable uniquement en fin de phase conception jusqu’à livraison du bâtiment. A travers des passerelles avec la certification HQE (le cas échéant), l’opération respecte ainsi les seuils minimums d’entrée en labélisation pour le levier Bâti de la démarche OsmoZ. Ce label intermédiaire permet de communiquer au travers d’un logo dédié, et assure au preneur la capacité du bâtiment à être labellisé par la suite.

L’ANALYSE DE TERAO

Il existe 117 projets certifiés WELL ou en cours de certification en France (fin 2019). Cette certification est compatible avec LEED et se base sur des normes et des standards américains. Il existe également, depuis 2018, des passerelles avec la certification HQE.

Toutefois, WELL est encore peu répandue en France, bien qu’il s’agisse du quatrième pays au monde et du premier en Europe à l’utiliser. Avec plus de 150 000 m² de bureaux en cours de certification, TERAO s’impose fin 2018 / début 2019, comme le premier prescripteur de la certification WELL dans l’hexagone. Néanmoins, la majorité des projets tertiaires accompagnés par TERAO s’inscrivent désormais dans le Label OsmoZ.

En 2019 pour le label OsmoZ, sur les 40 projets engagés, la grande majorité portait sur l’axe « bâti », puis sur les 3 axes et enfin sur l’axe aménagement. Les 8 projets alors labélisés représentent près de 90 000 m², ils sont localisés surtout en IDF (Paris 17, Pantin, Issy-Les-Moulineaux, Aubervilliers, La Défense, Vitrolles, et Toulouse). Néanmoins, le nombre de demandes de contrats en régions est en train d’augmenter rapidement et pourrait bientôt dépasser celui des demandes en IDF. De grands utilisateurs nationaux déploient des démarches multi-sites en France pour traiter leur parc immobilier et valoriser leur QVT auprès des salariés.

Vous avez un projet ?

Notre conseil : consultez-nous dès l’amont du point de vue technique (faisabilité) et pour disposer d’éléments d’aide à la décision (benchmark et positionnement Projet / opportunité).




    Si vous souhaitez recevoir plus d'eBook TERAO, sélectionnez ceux que nous vous adresserons par retour de mail.
    Book Références clefBook Références en Immobilier d'EntrepriseBook Références en Logistique – Industrie - CommerceBook Références en Projets UrbainsBook Références en Patrimoine et RénovationBook Références en Immobilier CulturelBook Références en Energie CarboneBook Référence en Efficacité énergiqueBook Références Projets BREEAMBook Références Projets LEED