Un écoquartier certifié : retour d’expérience sur le site Guillaumet

Emmanuelle Brassier, Directrice des Grands Projets et Cyndie Alsina, Responsable de Programmes et d’Aménagement, chez ALTAREA, nous parlent de l’écoquartier Guillaumet. Conçu par Christian Devillers, ce projet d’aménagement s’étend sur 13 hectares sur l’ancienne friche du CEAT au cœur de la ville de Toulouse. La Direction des Projets Urbains de TERAO, pilotée par Margaux Tabella, accompagne les co-aménageurs Altarea et Crédit Agricole Immobilier en tant qu’AMO développement durable de cet écoquartier. Ce projet urbain fait partie des 500 écoquartiers français labélisés et des 67 projets certifiés HQE Aménagement.

Quels sont les critères clef de réussite d’un écoquartier selon ses aménageurs ? Qu’apporte une démarche de certification environnementale pour un projet de cette envergure ? Découvrez avec nous les réponses d’ALTAREA.

Un aménagement intelligent : la place de la certification HQE Aménagement et du label ÉcoQuartier

Le quartier Guillaumet est un projet de renouvellement urbain labellisé ÉcoQuartier et certifié HQE Aménagement, avec des objectifs ambitieux notamment en termes de mixité urbaine et d’efficacité énergétique (baisse des consommations énergétiques, approvisionnement en énergies renouvelables, …) . Bâti autour d’une concertation initiale soutenue par Toulouse Métropole, ce projet disposait depuis ses débuts d’un fort engagement vis-à-vis de différents enjeux de développement durable. Altarea et Crédit Agricole Immobilier ont placé la démarche environnementale au cœur du projet.

Quelle a été la place de la démarche environnementale du projet, depuis le concours jusqu’aujourd’hui ? 

Emmanuelle Brassier

« Suite à la concertation initiale menée par Toulouse Métropole en 2016 et qui avait comme objectif de déterminer les premiers d’enjeux clef du projet, nous avons au travers de la réponse au concours répondu à ces premiers objectifs. Nous avons ensuite mené une large concertation début 2018 qui a précisés ces enjeux. Forts de ce bilan, la démarche environnementale que nous avons élaborée avec TERAO nous a permis d’établir un premier plan d’actions. Grâce à cette excellente feuille de route, nous les avons hiérarchisés dans la charte d’objectifs du quartier en les classant par priorité et par thématique. Ces critères clef répondaient aux exigences du label ÉcoQuartier et de la certification HQE Aménagement et nous ont permis de mieux appréhender les grands enjeux d’un quartier durable.

Il est important de noter que nous avons enregistré près de 200 contributions lors de la concertation ! La démarche environnementale nous a éclairés et a guidé l’élaboration du cahier des charges de cession des terrains. C’est un véritable guide qui nous a permis de répondre de façon cohérente aux enjeux identifiés. Par rapport à d’autres opérations hors certification, le véritable avantage repose sur le cadrage et la transversalité de la démarche. C’est un point crucial lorsque nous sommes confrontés à tant d’enjeux sur un même projet, et cela a permis d’avancer sur des axes bien déterminés. »

Hiérarchisation des priorités d'un écoquartier

 

Cyndie Alsina

« La démarche de certification nous a aussi permis de prendre du recul sur le projet, de valoriser nos actions et de les améliorer. C’était pour nous une façon de nous auto-analyser, pour sans cesse chercher à améliorer la performance globale du projet. Trois ans après le démarrage de cette opération, le chemin parcouru est incroyable. Ce processus est très vertueux, car nous savons où nous allons, tout en nous posant les bonnes questions ».

Une dynamique globale pour les ÉcoQuartiers

HQE Aménagement objectifs

Cadre de référence de HQE Aménagement © TERAO

Un « éco quartier » est un quartier qui vise intégrer des solutions techniques pour répondre au mieux aux problématiques environnementales.

Mais c’est aussi un projet urbain conçu et exploité dans une logique de développement durable, qui poursuit plusieurs finalités : la santé et le confort de ses usagers, le développement territorial, l’adaptabilité et évolutivité du quartier, entre autres. Ces quartiers doivent aussi être en mesure d’assurer la mixité sociale et fonctionnelle. Dans le cas du Quartier Guillaumet, est-ce que la démarche environnementale est très contextuelle, ou au contraire représentative d’une dynamique globale pour les projets urbains d’aujourd’hui ?

 

Cyndie ALSINA

« L’intégration du développement durable est devenue indispensable pour tous les projets urbains aujourd’hui. C’est nécessaire et c’est la responsabilité de tous. Par contre, ce qui est très contextuel, c’est le choix des critères à mettre en avant, car ils sont propres à chaque opération. Dans le cas du Quartier Guillaumet, on disposait de beaucoup de critères, mais on a su les hiérarchiser et en prioriser certains. Par exemple, un des grands enjeux du projet, c’était la désimperméabilisation du sol, carle quartier est implanté sur une ancienne friche industrielle. De cette caractéristique ont découlé différentes actions pour renforcer ce critère dans la conception du projet.  

Chez Altarea, la ZAC Guillaumet représente un exemple en interne, car il s’agit d’une opération démonstratrice. Elle est un outil de référence qui nous a servi à expérimenter une politique groupe pour tous les logements Cogedim, au travers d’une charte de 10 engagements. On retrouve donc cette volonté de démarche environnementale dans l’intégralité des projets résidentiels avec des curseurs plus ou moins poussés, car chaque projet reste très contextuel. Aujourd’hui nous témoignons d’une réelle prise en compte au niveau du groupe des actions innovantes mises en avant pour la première fois dans le Quartier Guillaumet. »  

Emmanuelle BRASSIER

Ecoquartier Guillaumet à Toulouse

© Devillers et Associés

« En ce qui concerne la thématique du lien social, le projet a été particulièrement démonstrateur, car nous avons identifié cette thématique comme étant prioritaire, renforcée par les différents défis liés à la pandémie du Covid-19.

Nous avons identifié une très forte demande sur le « vivre ensemble » lors de la concertation, et qui parallèlement nous a fait nous poser la question : comment mettre en place des acteurs relais qui vont nous aider à porter les valeurs du projet lorsque l’aménageur sera parti du quartier ?

Grâce à notre partenariat avec Habitat et Humanisme nous avons mis en place une résidence intergénérationnelle inclusive, projet exemplaire au niveau national. Ce projet reprend l’accompagnement du public fragilisé porté par Habitat et Humanisme, des logements pour jeunes en situation de handicap portée une association du quartier (Esperluette) et un bailleur social, Languedocienne Patrimoine pour des logements pour séniors en perte d’autonomie . Il était crucial d’identifier et de hiérarchiser cette thématique dès le début ! »

Le saviez-vous ?
L’étape 6 de la certification HQE Aménagement comprend une étape dédiée au bilan de l’opération et à la capitalisation, à la fois sur le projet en lui-même et ses performances environnementales, mais aussi d’un point de vue « démarches » et tout ce que le projet de certification a pu impulser.

Des critères clef de réussite pour les écoquartiers

A l’aune de quels critères jugerons-nous sa réussite d’ici quelques années ?

Emmanuelle Brassier

Eco quartier Guillaumet

© Devillers et Associés

« Nous allons le juger dans la façon dont les habitants et les toulousains vont vivre dans ce quartier. Nous présentons souvent le projet comme un projet d’espace publics, puisqu’il est composé à plus de 60% d’espaces publics (jardin public, , plaine de jeux, Place de l’Ombrière …), les ilots étant réduits à l’emprise foncière minimum. Nous aurons réussi le projet si l’occupation de ces espaces répond aux attentes des usagers et si ces espaces sont occupés dans des conditions qui répondent aux ambitions initiales.

De plus, dans le cadre de l’Etape 4 du label ÉcoQuartier (label porté par le Ministère de la Transition Écologique), nous disposons d’outils qui nous permettront d’avoir un retour sur le vécu, ce qui nous permettra d’évaluer notre démarche globale.

D’ailleurs, dans la concertation initiale, nous avons impliqué la socio-urbaniste Céline Loudier-Malgouyres, qui aujourd’hui nous accompagne sur la réussite de l’appropriation des espaces publics avec la Métropole de Toulouse et les associations locales. »

Le rôle d’un bureau d’études expert en développement durable

Dans son rôle de conseil et assistance à la Maîtrise d’Ouvrage en aménagement durable, TERAO accompagne la définition des choix stratégiques des opérations en fonction des politiques et du contexte urbain et territorial, du jeu d’acteurs locaux, des contraintes et des opportunités, avec une vision globale et pluridisciplinaire. Quel a été le rôle de TERAO dans la réussite de la démarche environnementale du quartier Guillaumet ?

Emmanuelle Brassier

« Vous nous avez insufflé dès le départ de bons éléments décisionnels, et nous avez accompagnés dans la hiérarchisation des objectifs du projet, grâce à une analyse de site très pertinente, ainsi que dans l’écriture de la feuille de route du quartier. Vous nous avez conseillés tout le long du projet pour savoir si nous partions dans le bon sens et pour animer cette démarche vertueuse d’amélioration permanente dans laquelle nous nous sommes inscrits.

Vous nous avez également accompagnés lorsque nous avons fait face à des modifications de programme et vous avez poussé jusqu’au bout toutes les problématiques environnementales ! Votre accompagnement lors des audits a été réellement rassurant pour nos équipes.

La crédibilité de TERAO dans la démarche était cruciale pour que nous puissions aboutir au développement du quartier en répondant aux attentes de nos parties prenantes sur le développement durable. Vous avez fait preuve d’une vrai compétence technique et environnementale. »

Cyndie Alsina

« Le rôle de TERAO était aussi d’effectuer du dialogue et de la pédagogie, car ce n’est pas uniquement à l’AMO Environnement de faire de la démarche environnementale, c’est tout le processus de conception qui y contribue. En tant qu’ensemblier d’expertises de développement durable, vous avez identifié des compétences au sein de l’équipe projet pour guider les choix stratégiques, échanger avec l’équipe de conception, l’urbaniste, ou le maître d’œuvre VRD et vous nous avez conseillés lorsque nous avons eu des modifications de projet. »

Projets d'aménagement durable

Directrice du Pôle Projets Urbains
Experte en ÉcoQuartiers et Projets Urbains durables